Airs de Rien
Slogan du site
Descriptif du site
7-D’Amoko en Erika (Valse)
Article mis en ligne le 17 février 2014
dernière modification le 20 mars 2014
par Catherine
Imprimer logo imprimer
7-D’Amoko en Erika (Valse)
IMG/mp3/07_d_amoko_en_erika_valse.mp3

Texte : Gilles Mollien | Musique : Christian Fauvel

Des amateurs trop véreux et des bateaux qui s’coupent en deux,
La blanche hermine a tant souffert à voir ainsi mourir sa mer,
Des amateurs trop véreux et des bateaux qui s’coupent en deux,
Les mouettes vomissent leur dégoût sur cette Décharge de boue.

Et d’Amoko en Erika,
L’hermine mène le combat
La marée ramène le goudron
La Bretagne devient souillon,
Et d’Amoko en Erika,
L’hermine mène le combat
Les fruits de la mer sont tous perdus
Blanche hermine d’où saignes-tu ?

C’est à cause de ces vieux cons qui ne pensent qu’à leur pognon,
V’nez donc enlever votre pourriture, infligée à Dame Nature,
C’est à cause de ces vieux cons qui ne pensent qu’à leur pognon,
Les mouettes pleurent d’écoeurement de vivre en ces sales temps.
 
Tant que le pétrole voguera, la jolie plage fanera,
Encore combien de volontaires pour venir sauver terre et mer,
Tant que le pétrole voguera, la jolie plage fanera,
Et les mouettes s’embourberont dans cette merde et dégueuleront.
 
Si le goémon devient goudron, alors là, ils comprendront,
Que la Bretagne a subi des cicatrices à l’infini,
Si le goémon devient goudron, alors là, ils comprendront,
Quand les mouettes seront parties qu’ils ont pourri toute la vie.
 
Encore combien de nouvels ans avant que nos grands-parents,
Content leur vie de désespoir de voir ici ce dépotoir,
Encore combien de nouvels ans avant que nos grands-parents,
Content qu’avant ce désert noir riaient des mouettes pleines d’espoir.
 
Si parmi tous nos dirigeants quelqu’un entend ce cri dément,
Qu’il réagisse avant qu’on crève, à nos enfants gardons du rêve,
Si parmi tous nos dirigeants quelqu’un entend ce cri dément,
Qu’il fasse enfin ce premier geste, celui qui sauvera nos mouettes.

Et d’Amoko en Erika,
Notre beau pays se relèvera
Voir la Bretagne resplendir,
L’hermine ne plus souffrir
Et d’Amoko en Erika,
Mon beau pays se relèvera
Revoir la mouette planer
Sur nos belles plages retrouvées.

Retour

Nos dates

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Pas d'évènements à venir


| Plan du site | Contact | Espace rédacteurs |



2014-2017 © Airs de Rien - Tous droits réservés